Autour des Livres recommande :

Quand la nuit devient jour



La dépression.

Ma faiblesse.



Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n’est en mesure de m’aider. 

Dieu, la science, la médecine, même l’amour des miens a échoué. Ils m’ont perdue. Sans doute depuis le début.

J’ai vingt-neuf ans, je m’appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois.
Le 6 avril 2016.

Par euthanasie volontaire assistée.



** Les Infos **

Auteur : Sophie Jomain
Editeur : Pygmalion
Genre : auteur contemporain - littérature française


** L’Auteur **

Sophie Jomain, écrivaine française dont le talent n'est plus à démontrer, se lance aujourd'hui dans un roman d'un tout autre genre.  En effet, loin des vampires, des anges et des loups-garous dont elle a l'habitude dans ses séries à succès Les Etoiles de Noss Head et Felicity Atcock, elle attaque avec Quand la nuit devient jour un thème terriblement difficile et encore étrangement tabou. 



** Mon Avis **

Quand la nuit devient jour est un de ces livres dont la lecture ne vous laisse pas indemne. Invariablement, quelque soit votre avis sur la question de l'euthanasie assistée, ce livre saura vous toucher, et mettre en berne vos convictions.  Quand la nuit devient jour est en quelque sorte un miroir qui vous met face à vos doutes, aux endroits sombres de votre âme, à votre propre seuil de résistance à la noirceur et la maladie.   

C'est surtout un livre complet sur le sujet difficile qu'est l'euthanasie assistée. Non contente de livrer l'histoire de Camille, et son point de vue au départ assez arrêté sur le sujet, Sophie Jomain intègre dans son roman tous les points de vue sur le sujet et en fait réellement le tour.   C'est un peu ce que je craignais, en commençant le livre...la prépondérance de l'avis de l'auteur dans son récit mais il n 'en est rien. Quand la nuit devient jour attaque ce sujet difficile de tous les angles et réconcilie ces différents avis sans jamais tomber dans le piège de la polémique ou de opiniâtreté.  Et avant tout, Sophie Jomain a su dépeindre avec une précision presqu' effrayante la sournoisité de cette maladie qu'est la dépression et la façon presqu' imperceptible mais indélébile avec laquelle elle s'installe dans la vie de sa victime. 

Quand la nuit devient jour est très différent de ce que l'auteur a l'habitude d'écrire mais cette sortie des sentiers battus lui réussit réellement.  J'ai eu l'impression de découvrir une toute autre autre, avec une écriture mature au service d'une histoire profonde. J'applaudis son courage de se mesurer à un sujet aussi dur et difficile et de livrer cette histoire qui devait être racontée.

Difficile de vous livrer mon ressenti sur ce livre.  J'ai eu la gorge nouée tout au long de ma lecture, et je n'ai pas échappée à quelques larmes... J'ai envie de vous dire de ne pas lire ce livre si vous êtes dans une période un peu déprimante mais en fait si,... Tellement de contradictions se bousculent dans ma tête au sujet de ce roman!  Si au début j'étais assez dubitative, petit à petit Camille a su m'attendrir, m'attirer dans la spirale infernale qu'elle vivait.  Puis comment vous décrire cette scène face à ses parents?  Je ne le peux pas car ce serait enlever de sa magie... Je ne peux pas dire que c'est un coup de coeur, car pour cela le sujet est trop lourd.  Je ne peux que vous encourager à découvrir ce roman que j'ai aimé parce qu'il réussit à aborder une maladie - la dépression - et un thème lourd - l'euthanasie assistée - d'une manière poétique, bienveillante et surtout avec un petit brin d'espoir.

Quand la nuit devient jour est un livre qu'il faut lire pour avoir un avis...un avis personnel parce qu'il ne peut en être autrement. Chacun en aura une lecture différente en fonction de sa propre vision de la dépression, de son propre vécu. 

Mais quel qu’en soit votre lecture, elle sera inoubliable.



1 commentaire:

  1. Voici un livre qui me tente de plus en plus et que j'aimerais beaucoup pouvoir découvrir à l'occasion. Bel avis en tout cas.

    RépondreSupprimer